THE NEW HOT PLAYERS 

 

               11

Photo prise le 6 février 1943 à l'hôtel des Bergues à l'occasion du Bal de Zofingue

Composition de l'orchestre de gauche à droite

En arrière plan : Paul Junod (contrebasse) - Giovan Marcozzi (batterie)

En premier plan : Charles Wilhelm (clarinette) - Henry Du Pasquier (saxophone) - Charles Matthey (trompette)       Raymond Blum (trombone) - Claude Frieden (piano)

 

Résumé

Histoire des New Hot Players

Autres photos souvenirs de l'orchestre et ses musiciens

Différents musiciens ayant composé l'orchestre

Diverses coupures de presse ayant passé dans les journaux

Paru dans la revue JAZZ one more time

Supports musicaux

 

 

l'histoire des New Hot Players

( Inspirée d’un article de Roger Quenet, Président du Hot Club de La Chaux-de-Fonds, chroniqueur musical au journal L’Impartial, et à qui nous devons la réimpression, sur Long-Playing 33 tours, de ces deux séries d’enregistrements.)

 

La première formation de cet ensemble suisse, composée moitié-moitié de musiciens de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds, remonte au milieu des années 30. C’est dire que ces deux villes sont bien le berceau du Jazz en Suisse.

Au cours de l’hiver 1934 cet orchestre allait s’affirmer par l’arrivée à l’Université de Neuchâtel de Charles Wilhelm, de La Chaux-de-Fonds, pianiste remarquable, admirateur de Earl Hines.

En compagnie des frères Henry et Roger Du Pasquier ainsi que de Claude de Coulon, ils participèrent à de nombreuses soirées dansantes, bateaux dansants, jams sessions.

Cependant, quelques mois plus tard, Charles Wilhelm doit se rendre en Angleterre et le vide qu’il laisse se fait durement sentir.

Dès septembre 1936, pour satisfaire au goût du public avide de nouveautés américaines, le nom des NEW HOT PLAYERS est adopté. Il deviendra le nom le plus populaire des orchestres de jazz suisses.

Le retour de Charles Wilhelm apporte aussi la révélation des Bob Cats, de Bob Crosby ainsi que de l’orchestre Muggsy Spanier. La personnalité des New Hot Players va s’affirmant et le pianiste Charles Wilhelm devient clarinettiste.

En décembre 1936, une première séance d’enregistrement- privée – est réalisée et deux ans plus tard, devant les trois mille spectateurs du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, les New Hot Players remportent le 1er prix de cette joute internationale. Cette soirée du 5 novembre 1938, qui devait mettre fin à l’activité de l’orchestre, fut en quelque sorte son point de départ.

Le 29 août 1940, une série de disques est gravée à Zurich – elle figure sur la 1ère face de ce long-playing. Les New Hot Players deviennent la coqueluche des bals d’étudiants. Leur engagement au Chikito de Berne, du 15 décembre 1940 au 31 janvier 1941, consacre leur valeur, cet établissement battant tous les records d’entrées.

La personnalité Dixieland de l’orchestre est dès lors légendaire. Des concerts de jazz sont organisés un peu partout par les hot-clubs. A La Chaux-de-Fonds, c’est l’occasion notamment de présenter en invité le musicien noir Glynn Pacques

Au printemps 1941, par suite du départ de trois musiciens dans les rangs professionnels, le désir de reconstituer un nouveau groupe avec un trompette s’impose avec un grand enthousiasme. La nouvelle équipe voit le jour avec Charles Matthey à la trompette, Claude Frieden au piano, Paul Junod à la contrebasse.- tous trois de Neuchâtel. Raymond Blum de La Chaux-de-Fonds qui jusqu’ici était un pianiste très inspiré par Teddy Wilson s’est mis en un temps record au trombone, et c’est enfin pour l’orchestre l’occasion de jouer à quatre voix, mais surtout de s’adonner avec enthousiasme, comme les Bob Cats de Bob Crosby et l’orchestre du trompette Muggsy Spanier, au style Dixieland (ou Chicagoan) qui marquera définitivement la coloration désormais légendaire des New Hot Players.

Durant la guerre, les New Hot Players ont une activité débordante. Ils participent à de nombreux galas de bienfaisance au profit des œuvres sociales de l’Armée : le Don National Suisse fait appel à eux pour se produire en présence de tout le corps diplomatique accrédité en Suisse.

Des concerts de jazz sont organisés un peu partout par les Hot-Clubs. A La Chaux-de-Fonds, puis à Neuchâtel, c’est l’occasion de présenter en invité le musicien noir Glyn Paque. L’engouement des foules pour cet orchestre et cette musique de jazz, si nouvelle dans notre pays conduira tout naturellement à de nouveaux enregistrements.

Le 17 juin 1943 marque un événement important. C’est à cette date effectivement que sont gravés les huit enregistrements qui constituent la seconde face du présent long-playing. Les arrangements ont été écrits par Charles Wilhelm et Raymond Blum qui dirigèrent l’orchestre successivement.

Il nous plait de relever ici ce qui fut en quelque sorte la charte musicale des NEW HOT PLAYERS, orchestre qui est à la base de la popularité du Jazz en Suisse, et qui par un style DIXIELAND resté original, insuffla aux jeunes le goût du bon Jazz : "Le but de notre groupement est de servir le véritable jazz. La Liberté créatrice de chacun doit être respectée, développée, mais en même temps, toutes les individualités doivent se coordonner en une stricte discipline collective ".

 

 

 

 

Photos de l'orchestre et ses musiciens

  13

6 décembre 1947 au Cercle du Sapin à La Chaux-de-Fonds

Composition de l'orchestre de gauche à droite

            En arrière plan : Claude Frieden (piano) - Douzzy Pattus (guitare) - Giovan Marcozzi (batterie)  Musicien de l'orchestre de la Suisse Romande venu pour l'occasion rejoindre le groupe (contrebase)   

             En premier plan :  Raymond Blum (trombone) - Marcel Cellier (trompette) - Charles Wilhelm (clarinette) - Henry Du Pasquier (saxophone)

 

  12

Composition de l'orchestre de gauche à droite

 En arrière plan : Paul Girard (contrebasse) - Giovan Marcozzi (batterie) - Claude de Coulon (trombone)

             En premier plan :  Henry Du Pasquier (saxophone) - Roger Du Pasquier (guitard) - Marco Junod (trompette) - Charles Wilhelm (Clarinette)     

 

                Différents musiciens ayant composé l'orchestre

Charles Wilhelm *15.09.2005 ( Clarinette - piano )

Raymond Blum ( Trombone - piano ) *20.02.2015

Henry Du Pasquier * ( Saxophone )

Giovan Marcozzi * ( Batterie )

Roger Du Pasquier * ( Guitare )

Claude de Coulon * ( Trombone )

Charles Matthey * ( Trompette )

Claude Frieden * ( Piano )

Marco Junod * ( Piano )

Paul Junod ?* ( Basse )

Jean-Pierre Girardier * ( Trompette )

Jean-Raoul Gorgerat * ( Guitare )

Marcel Cellier *13.12.2013 ( Trompette )

Douzzy Pattus * ( Guitare - basse )

* Musiciens décédés

 

 

 

 

 

 

                        

         Ce site à été créé par Louis-Gérard Wilhelm en souvenir de son père Charles décédé le 15 septembre 2005

Je remercie tout spécialement son fidèle ami de toujours, Raymond Blum,

sans qui je n'aurais pu donner des noms, des dates et des lieux sur ces photos souvenirs.

 

Je rends spécialement hommage à Raymond Blum (surnommé Beebop) qui était le dernier survivant

des musiciens ayant composé le groupe des New Hot Players et qui s'en est allé rejoindre ses amis

en date du 20 février 2015, dans le plus grand club de vacances (le Paradis), où maintenant se trouve

reconstitué au grand complet le

Groupe de Jazz des New Hot Players

 

 

Si vous avez apprécié ce site, et avez un commentaire à me faire parvenir

un signe de votre part sera le bienvenu

Pour visiter ma page d'accueil personnelle proposant différents liens

sur d'autres sites que j'ai créés

Dernière mise à jour : 20.11.2017

Page suivante